Depuis bientôt deux ans, les points d’accueil Emmaüs Connect accueillent les permanences connectées, un moyen, adapté à chacun, et surtout aux débutants, de développer ses compétences numériques.

7C2A8409

 

Les permanences connectées ont vu le jour en avril 2014 à Paris et sont maintenant déployées dans l’ensemble des points d’accueil Emmaüs Connect. Ces permanences permettent aux bénéficiaires, quel que soit leur niveau, de mieux connaître leurs équipements et d’apprendre à s’en servir. Elles sont encadrées par des bénévoles et reposent sur une pédagogie innovante inspirée d’un projet de l’Union Européenne, Dlit 2.0.

Le projet européen Dlit 2.0 pour Digital Literacy 2.0 a pour objectif de permettre une utilisation des applications web 2.0 dans la vie de tous les jours. Pour cela, il propose une méthode qui s’appuie sur la capacité de chacun à être à la fois formé et formateur. Les personnels des bibliothèques, centres sociaux et associations sont formés au numérique afin de pouvoir à leur tour former les publics accueillis. Ce projet permet ainsi une montée en compétences numériques du plus grand nombre.

 

Une pédagogie qui part des motivations personnelles et lève les appréhensions

Les motivations et besoins des bénéficiaires sont au cœur des Permanences Connectées puisqu’il n’existe pas de programme de formation établi à l’avance. Chaque bénéficiaire arrive avec ses questions sur un équipement ou un usage et un bénévole Emmaüs Connect l’accompagne afin qu’il puisse apprendre et devenir autonome. Ce bénéficiaire devient à son tour formateur et peut ainsi aider une autre personne tout en pratiquant. Des petits groupes thématiques (problèmes de téléphone, traitement de texte, navigation sur internet, démarches administratives, etc.) peuvent s’improviser sur place et favoriser ainsi rencontres et synergies.

La force des Permanences Connectées est de s’adapter à chacun, quels que soient les questions ou le niveau de connaissance numérique du bénéficiaire, il trouvera les réponses qu’il souhaite aux permanences. Apprendre à utiliser un traitement de texte, naviguer sur internet, télécharger une application, utiliser skype, paramétrer sa boîte vocale, … les possibilités sont nombreuses !

DSC_9914

 

Des profils variés de participants autour d’un même objectif : l’acquisition du Bagage Numérique Minimum

Ces permanences sont le moyen pour les usagers d’acquérir les compétences du « Bagage Numérique Minimum ». En fonction de leurs besoins, ils sont ensuite orientés vers des structures pouvant les accompagner sur le long terme.

« Emmaüs Connect, c’est surtout pour mettre le pied à l’étrier. Les gens partent avec un permis pour pouvoir poursuivre vers une autre voie. » Mohamed, bénévole à Lyon

 

Le Bagage Numérique Minimum comprend un accès personnel aux outils numériques (téléphone et ordinateur), des solutions d’accès régulières et durables (téléphonie et connexion internet), des compétences de base en téléphonie, informatique et internet et une connaissance des services numériques utiles à la situation de la personne. Les permanences connectées sont un des éléments permettant l’acquisition d’un Bagage Numérique Minimum, en complément de l’accès durable aux télécommunications permis par le programme de terrain d’Emmaüs Connect.

Bagage Numérique Minimum

Le Bagage Numérique Minimum

 

 

Ainsi nos bénéficiaires viennent en Permanences Connectées pour découvrir et utiliser un ordinateur ou un smartphone. C’est aussi l’occasion de poser leurs questions afin de gagner en autonomie.

« Le but du jeu c’est de les aider et qu’ils deviennent indépendants. Qu’ils arrivent à recharger leur carte, à maîtriser internet, à se connecter avec le wifi. Il y en a qui s’en sortent bien, qui deviennent autonomes. » Dounia, bénévole à Paris

 

Il n’y a pas de profil type d’apprenants, tout le monde peut faire ses premiers pas numériques avec le programme de terrain d’Emmaüs Connect.

« Il y a des personnes qui n’ont jamais touché un ordinateur qui viennent. Et à tout âge ! Moi je pensais qu’au niveau d’une certaine génération, les jeunes … Ben non ! Parfois il y a des jeunes qui viennent en permanence, ils n’y connaissent rien. On peut supposer quand on les voit pianoter sur les téléphones, sur les smartphone, dans le métro, un peu partout, que tout le monde est dedans, mais non ! » Mohamed, bénévole à Lyon

 

Pour certains, les permanences connectées sont aussi un moyen de se dépasser et de se lancer malgré les difficultés rencontrées face à l’équipement et à la formation au numérique.

« Il y a une dame qui est venue, c’était un défi pour elle. Elle n’est jamais allée à l’école, elle est venue pour apprendre l’informatique alors qu’elle ne connaissait même pas les lettres. Donc elle a commencé par taper, par apprendre les lettres. Puis elle a maitrisé l’ordinateur. Elle était très contente ! » Dounia, bénévole à Paris

 

 

Des bénévoles engagés dans une expérience humaine auprès de ceux qui en ont besoin

bénévoles

Nos bénévoles viennent mettre à disposition  de ceux qui en ont besoin leurs compétences et connaissances numériques. Au-delà de l’action concrète menée en faveur de l’inclusion numérique, tous retirent une satisfaction personnelle de cet engagement. Ils sont ainsi au cœur de la pédagogie des permanences connectées.

« C’est vraiment une expérience humaine avant tout. Passer quelques heures pour régler les problèmes informatiques des gens, des choses qui peuvent être simples pour beaucoup mais qui sont bloquantes pour eux, ce n’est rien comparé à la reconnaissance qu’ils ont ensuite. Il y a la transmission d’un savoir aussi, l’idée d’être utile de façon très concrète, de participer à un projet qui a du sens » Sophie, bénévole à Paris

Afin d’accompagner au mieux les bénéficiaires au cours des permanences connectées, les bénévoles sont formés et utilisent différents outils pédagogiques, souvent sous forme de jeux.

Issus de parcours variés, anciens bénéficiaires, militants associatifs, personne issue de l’univers numérique, nos bénévoles sont un des maillons de l’action d’Emmaüs Connect et permettent un véritable accompagnement vers le numérique. Ils viennent aussi chercher une expérience humaine et enrichissante au travers de cet engagement pour l’inclusion numérique.

« C’est une expérience, une leçon  de vie. On voit des gens, on échange, on a des personnes âgées qui viennent qui donnent des conseils sur la vie. On fait aussi de belles rencontres. » Dounia, bénévole à Paris

 

Vous souhaitez mettre vos compétences au service de l’inclusion numérique ? Venez rejoindre l’équipe de bénévoles Emmaüs Connect !

Plus d’informations sur les missions de bénévolat : ici

N’hésitez pas à nous contacter : benevolat@emmaus-connect.org

 

Découvrez le bénévolat chez Emmaüs Connect

 

Code de sécurité :
captcha