Visuels-article pack entretien-mai-2016

 

S’insérer dans le marché de l’emploi requiert des compétences spécifiques. En réponse à ce constat, un « Pack entretien » a été mis en place à Grenoble, étoffé depuis peu par un atelier animé par Emmaüs Connect.

 

Le « Pack entretien », kesako ?

Sous forme d’ateliers collectifs, le « Pack entretien » a pour objectif de renforcer l’accompagnement des demandeurs d’emplois. Abordant diverses thématiques, il s’adresse à des demandeurs d’emploi durablement exclus du marché du travail, et tend à lever certains freins susceptibles de ralentir leur retour vers l’emploi.
Offrant désormais aux bénéficiaires un panel de cinq ateliers, ce pack permet de répondre aux besoins de chacun. Accompagnés par des professionnels, les participants peuvent ainsi choisir d’assister à des ateliers complémentaires tels que la gestion du stress, un atelier sur l’image professionnelle, une préparation aux entretiens ainsi qu’une simulation d’entretien et, tout nouveau, un atelier « recherche d’emploi et outils numériques ».

Du nouveau dans le « Pack entretien »

Proposé par les deux maisons de l’emploi de Grenoble depuis plusieurs années, ce « Pack entretien » se renouvelle. Depuis avril 2016, un atelier collectif animé par Emmaüs Connect s’intègre à l’offre, proposant un focus sur l’utilisation du numérique dans la recherche d’emploi. S’adressant à un public pas ou peu connecté, cet atelier sensibilise les participants sur l’importance d’une utilisation appropriée des outils de télécommunication afin de multiplier les opportunités pour trouver un emploi.

Un atelier dynamique et riche

Construit autour de différentes étapes, l’atelier présente dans un premier temps l’importance du réseau dans la recherche d’emploi, en faisant prendre conscience des potentialités du numérique pour le démultiplier, notamment grâce à l’utilisation des réseaux sociaux.
Egalement, un temps est consacré à l’identité numérique et à ses conséquences lors d’une recherche d’emploi.
Une série de petits jeux interactifs sont ensuite proposés. Les participants vont alors se googleliser, écouter les messageries vocales des uns et des autres tout en se mettant dans la posture d’un futur employeur. Afin de concrétiser la formation et en fonction des niveaux d’usages d’internet des participants, un serious game collectif propose une simulation d’entretiens.

« J’ai pris conscience qu’il fallait faire attention à son image sur internet »

Les participants sont unanimes sur les bénéfices qu’ils ont pu retirer de cet atelier. « Je ne savais pas que les ressources allaient chercher des infos sur nous sur internet », affirment-ils. Bénéficiant déjà d’un retour positif, huit prochains ateliers sont prévus, proposant dix à douze places par session.

Code de sécurité :
captcha