Nouha, bénéficiaire du programme d’Emmaüs Connect

Jusqu’en novembre 2016, Nouha ne savait pas se servir d’un ordinateur ni d’Internet. Tout a changé lorsqu’il a décidé de suivre une formation Emmaüs Connect.  « Je suis venu aux ateliers de formation pour apprendre à utiliser les sites de Pôle Emploi et de la CAF. D’abord, j’ai dû apprendre à me servir de l’outil : nous n’avons pas d’ordinateur chez moi. Ensuite, j’ai découvert Internet. J’avais vraiment besoin de quelqu’un pour m’aider. Ça m’a fait du bien d’être soutenu par Emmaüs Connect. »

 

Nouha est chauffeur de poids lourds. Il a travaillé pendant 4 ans dans 2 sociétés. Aujourd’hui, il passe par une société d’intérim pour avoir des missions. Ses difficultés ? « Le français n’est pas ma langue natale : je parle soninké, la langue du Mali. Et je ne sais ni lire ni écrire. J’ai seulement été à l’école coranique au Mali… Du coup, tout est plus compliqué pour moi. Aujourd’hui, sans Internet tu ne peux rien faire. Même les rendez-vous se prennent en ligne ! Il y a des documents qui ne se remplissent que par Internet, comme la carte famille nombreuse SNCF. »

 

Nouha a récemment déposé la demande de certification de nationalité de son fils à la Préfecture de Paris. Impossible de prendre rendez-vous par téléphone. « Même la Préfecture nous fait passer par Internet. Parfois, au bout de 3 jours, je n’arrive toujours pas à avoir les gens au bout du fil. C’est ce qui m’a poussé à demander de l’aide. Je voulais apprendre Internet. » Faute de temps, contraint par ses horaires de travail, Nouha n’avait jamais eu l’occasion de se former jusqu’au mois de novembre. Lorsque les missions s’arrêtent, il décide d’en profiter. « Je voulais être indépendant, et pouvoir entrer dans mon espace personnel de la CAF et de Pôle Emploi. On m’a parlé d’Emmaüs Connect. »

 

Concrètement, en quoi consiste sa formation ?« D’abord, un membre de l’équipe m’a montré comment démarrer l’ordinateur, et comment entrer mes recherches dans Google. Il m’a laissé faire seul ensuite. Puis une autre personne d’Emmaüs Connect est venue m’aider à son tour, et ensemble ils m’ont félicité, et m’ont dit que j’apprenais vite. Je suis allé sur les sites de Pôle Emploi et de la CAF. Ils m’ont aidé à m’inscrire sur le site de Jobtransport, une société qui envoie des offres d’emploi, et j’ai pu créer mon profil ! » Entre novembre et décembre, Nouha a suivi 3 séances de formation, et s’est inscrit pour une 4ème session. Les résultats parlent d’eux-mêmes : « Maintenant, je peux consulter mon espace personnel, regarder mon courrier, et naviguer sur Internet. Je sais comment marche la connexion, le téléchargement, comment remplir des formulaires, renvoyer des documents… J’ai toujours des difficultés pour écrire en français, mais ça c’est une autre histoire.  Hier soir, j’ai fait mon actualisation Pôle emploi avec mon téléphone ! »

 

La dématérialisation des services administratifs draine son lot de laissés-pour-compte. En 2016, 5 millions de Français sont encore en situation de précarité numérique et sociale. Un constat partagé par Nouha :« Beaucoup de gens n’y connaissent rien et ont besoin de formation. Avec le numérique, ces personnes se retrouvent en plus grande difficulté qu’avant. Quand on ne maîtrise pas l’outil, et qu’on n’a pas l’habitude d’Internet, on perd en autonomie. Par contre, je suis content de voir que mes enfants savent utiliser Internet. Même si on n’a pas d’ordinateur à la maison, ils sont plus doués que moi ! »

 

Code de sécurité :
captcha