Le 8 juin, Emmaüs Connect a inauguré son 9ème espace dédié à la solidarité numérique à Bordeaux, en présence d’Alain Juppé, Maire de Bordeaux et Président de Bordeaux Métropole, et de son partenaire fondateur SFR. Objectif annoncé : mobiliser action sociale, services publics et société civile pour faire reculer drastiquement l’exclusion numérique dans la métropole de Nouvelle-Aquitaine, et tout particulièrement dans le quartier prioritaire des Aubiers.

UNE MOBILISATION COLLECTIVE POUR LA SOLIDARITÉ NUMÉRIQUE À BORDEAUX

13 millions de Français déclarent  être en difficultés face au numérique. Parmi eux, 5 millions sont en situation de précarité sociale. Fort de ce constat, Emmaüs Connect agit depuis 2013 pour redonner aux personnes cumulant précarité sociale et numérique le pouvoir d’agir dans notre société bientôt 100% connectée. Après avoir ouvert ses premiers espaces de solidarité numérique dans 6 villes de France, Emmaüs Connect s’installe aujourd’hui dans le quartier des Aubiers, dans le Nord-Ouest de Bordeaux. Ce quartier prioritaire pour la ville compte un tissu social et associatif dense sur lequel Emmaüs Connect souhaite s’appuyer pour déployer ses programmes d’initiation au numérique.

La Mairie de Bordeaux, qui a apporté son soutien à l’antenne bordelaise d’Emmaüs Connect depuis son ouverture, voit dans le projet un nouveau levier de développement pour le quartier. Le développement de compétences de base en ligne permet non seulement de devenir autonome sur un certain nombre de tâches essentielles (accéder à ses droits, accéder à l’information, etc.), mais ouvre aussi de nouvelles opportunités en matière d’emploi, d’éducation, et d’émancipation d’une façon générale.

Alain Juppé, Maire de Bordeaux, a déclaré : « Le travail que fait Emmaüs Connect à Bordeaux est important. La transformation numérique que nous vivons est une chance extraordinaire, pleine de promesse, mais qui comporte aussi un certain nombre de risques. Et l’implantation de l’association aux Aubiers s’impose naturellement. Le quartier a été reconnu d’intérêt régional par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine. Nous avons mis au point un programme de renouvellement, qui a été validé avec beaucoup d’enthousiasme par les habitants lors d’un conseil citoyen. Ce qu’Emmaüs Connect apporte au quartier va nous aider à le concrétiser. »

«  La précarité numérique est une urgence sociale inédite qui génère aujourd’hui de nouvelles formes de solidarité. La volonté d’agir est bien là : la fracture numérique peut potentiellement créer une société à deux vitesses, mais nous savons qu’elle peut aussi favoriser l’égalité des chances si nous nous emparons de ce sujet collectivement. La nouvelle antenne que nous ouvrons à Bordeaux porte pour notre structure beaucoup d’espoirs et d’ambitions. Nous souhaitons innover et expérimenter ici des projets pionniers » a annoncé Jean Deydier, Directeur Fondateur d’Emmaüs Connect.

La Mairie de Bordeaux, qui a apporté son soutien à l’antenne bordelaise d’Emmaüs Connect depuis son ouverture, voit dans le projet un nouveau levier de développement pour le quartier. Le développement de compétences de bases en ligne permet non seulement de devenir autonome sur un certain nombre de tâches essentielles (accéder à ses droits, accéder à l’information, etc.), mais ouvre aussi de nouvelles opportunités en matière d’emploi, d’éducation, et d’émancipation d’une façon générale.

Régis Turrini, Secrétaire Général du groupe SFR, déclare : « La révolution numérique a beaucoup à apporter aux territoires. C’est ensemble que les entreprises, comme la nôtre, les collectivités locales et les associations doivent avancer pour offrir de nouvelles possibilités d’usage du numérique qui dynamiseront les territoires et qui contribueront à leur développement social et économique. SFR, auprès d’Emmaüs Connect, continuera à s’engager pour développer et imaginer de nouvelles solutions à Bordeaux et sur tout le territoire, pour faire du numérique une chance pour tous. » Depuis 2013, SFR a apporté à l’association un soutien financier, humain et en nature permettant notamment à Emmaüs Connect d’équiper 30 000 personnes à travers la France.

UNE NOUVELLE AMBITION POUR EMMAÜS CONNECT A BORDEAUX

Trois mois après son ouverture au public, l’antenne Bordelaise d’Emmaüs Connect accompagne déjà une centaine de bénéficiaires et travaille avec une vingtaine de structures sociales pour orienter les habitants vers des parcours d’initiation au numérique. Objectif d’ici 2018 : rendre autonome 1000 personnes en ligne sur leurs besoins essentiels. Pour cela, l’antenne Bordelaise souhaite démultiplier les capacités d’accompagnement du centre des Aubiers, mais aussi déployer des formations dans d’autres quartiers de Bordeaux et de sa périphérie, en collaboration avec de grands services publics.

Alice Chupin, responsable de l’antenne, explique : « la précarité numérique est protéiforme. Les habitants qui viennent nous voir ont des niveaux, mais aussi des besoins très différents. Certains ont besoin d’apprendre sur quels sites chercher un emploi. D’autres veulent pouvoir suivre le dossier scolaire de leurs enfants en ligne. D’autres ont tout simplement besoin de se créer une adresse mail, de communiquer avec leurs proches, et n’ont jamais touché à un clavier. Nous recevons des jeunes, des mères de famille, des personnes retraitées… Tous les profils sont concernés. »

Pour répondre à ces besoins divers, l’association propose des parcours pédagogiques adaptés selon le niveau et les objectifs des habitants, couplés à un dispositif pour équiper les personnes dans l’incapacité d’accéder à une connexion internet. Après un diagnostic du niveau numérique lors de l’inscription, des ateliers d’initiation et des « permanences connectées » sont animées plusieurs fois par semaine par des bénévoles pour aider au cas par cas les habitants sur leurs difficultés en ligne. Des ateliers de découverte de sites utiles pour faire des économies, chercher un emploi ou encore se former sont également proposés une fois par mois.

Afin d’accompagner son lancement et de sensibiliser le public bordelais aux enjeux de l’exclusion numérique, Emmaüs Connect Bordeaux annonce également le lancement d’une campagne de financement participatif tout au long du mois de juin.

Code de sécurité :
captcha