Pour sa réunion de rentrée, l’antenne girondine accueillait Marie Cohen-Skalli, responsable des opérations Île-de-France. L’occasion de revenir sur les actions menées en 2017-2018, d’échanger sur les projets à venir et de mettre à l’honneur les bénévoles.

Les bras chargés de nourriture et de boissons, une quinzaine de bénévoles a fait le déplacement pour participer à cette soirée placée sous le signe du partage, de la convivialité et de la réflexion. La rencontre a débuté par la présentation de la nouvelle campagne de recrutement de bénévoles lancée le jour même.

Le bénévolat rend heureux !
Les participants ont ensuite été invités à un atelier « portrait chinois » au cours duquel ils devaient répondre à deux questions :
– Si Emmaüs Connect était un animal, ce serait ?
– Si l’engagement bénévole à Emmaüs Connect était un objet, ce serait ?
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les engagés bordelais ne manquent pas d’imagination et d’optimisme ! Tous sont liés dans cette aventure humaine par des valeurs communes d’entraide, d’humanité, le goût de la rencontre et la conviction d’agir pour une grande cause nationale. Un état d’esprit résumé par leur réponse quasi unanime à la deuxième question : « un pont ».

Faire du numérique une chance pour tous dans une démarche solidaire
Les discussions se sont poursuivies par une présentation conjointe de Marie Cohen Skallli et Mathilde Pétriat, responsable d’activités Gironde. Ensemble, elles sont revenues sur la mission et le fonctionnement de l’association. « Emmaüs Connect fait du numérique une chance pour tous dans une démarche solidaire visant à fournir l’accès aux outils et moyens de télécommunication ainsi qu’à l’accompagnement pédagogique des publics les plus en difficultés », ont-elles précisées. Elles ont également présenté les résultats de l’action de terrain menée par Emmaüs Connect depuis sa création en 2013. L’opportunité d’aller plus loin avec les bénévoles en abordant les défis de l’inclusion numérique qui évoluent aussi rapidement que les technologies.

Construire des ponts
Et si les bénévoles d’Emmaüs Connect Bordeaux avaient apporté une première piste de solution à ces grandes questions ? Pour franchir les obstacles, il faut construire des ponts. Pour construire des ponts, il faut des personnes et des compétences. Ainsi, plusieurs d’entre eux ont été invités à partager leurs expériences et présenter leurs idées afin d’accompagner la mise en œuvre des projets de l’association pour 2019. Ils ont abordé des sujets aussi divers que les partenariats, le recrutement, l’intégration et la formation des bénévoles ou encore la communication des points d’accueil régionaux. À Lille, Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Grenoble et partout en France, l’ambition d’Emmaüs Connect reste de dynamiser les synergies de son réseau, de stimuler et valoriser l’engagement de ses bénévoles, de travailler tous ensemble pour co-construire les initiatives de demain.
C’est à Marie Cohen-Skalli que revient le mot de la fin : « Salariés, volontaires en service civique, stagiaires et bénévoles, il n’y a pas de différence. Nous sommes une équipe. »  

Code de sécurité :
captcha