« Je n’aime pas le téléphone portable, ça me fait peur. Je ne comprends pas comment ça marche. Avant, dans mon pays, l’Iran, quand on voulait appeler quelqu’un, on passait par une opératrice. Alors vous m’imaginez avec un smartphone ? Mais je sais que c’est important pour garder le contact avec les autres, avec son employeur. Moi, je suis couturière. J’ai eu la chance qu’on me propose un travail dès mon arrivée en France. J’aurais voulu être institutrice comme en Iran, mais je sais que c’est impossible… Je trouve que pour un étranger, avoir un portable, c’est une sécurité. On est moins isolé. Moi, ça me rassure. Si j’ai besoin d’aide, je peux téléphoner. En ce moment, j’apprends à envoyer des SMS. »

Aghdas, 58 ans, bénéficiaire Emmaüs Connect

Code de sécurité :
captcha