L’année 2023 a marqué les dix ans de l’association et nous a permis de réfléchir tous·tes ensemble – bénévoles, salarié·e·s, personnes accompagnées – à nos défis pour les dix prochaines années. Nous avons tenté, dans ce manifeste, de les résumer et de livrer toutes les espérances de l’association au moment d’ouvrir ce nouveau chapitre…

Chaque personne a une histoire qui mérite d’être reconnue, partagée, connectée au monde et à ses opportunités. Pour faire du numérique une chance pour tous, il faut d’abord être convaincu que chacun peut être une chance pour la société. C’est notre conviction première, au cœur de notre engagement et du mouvement Emmaüs, conviction que nous réaffirmons avec force pour les dix années qui viennent.

Cela est fondamental à un moment où beaucoup se questionnent : quelle place pour l’humain dans le monde de demain ? Les raisons de s’inquiéter sont nombreuses, notamment pour les personnes les plus fragiles. Les inégalités s’aggravent. La grande pauvreté persiste. La déshumanisation des services publics se poursuit. La démocratie est mise à l’épreuve. Le climat est déréglé. Et le numérique se déploie partout, aussi présent que l’air qu’on respire, parfois riche d’opportunités mais parfois aussi porteur de risques et de dangers. 

Pourtant, fidèle à l’engagement de l’Abbé Pierre, nous refusons la fatalité : “ne pas subir, toujours agir !Nous croyons ainsi plus que jamais possible un monde où chacun peut s’émanciper, prendre en main son destin et choisir sa vie. Possible un monde où chacun peut être considéré, reconnu et représenté, dignement, sans discrimination et dans sa singularité. Possible un monde où l’accès aux services essentiels est garanti pour toutes et tous. Un monde où la sobriété numérique devient la norme.  Possible un monde où le numérique est au service de tous et pas l’inverse : choisissons le numérique que nous voulons !

Depuis dix ans, ces convictions nous poussent à agir pour que le numérique soit une solution pour les personnes en difficulté. Depuis dix ans, nous sommes fiers d’avoir accompagné plus de 150 000 personnes en précarité, sur une vingtaine de territoires d’action. Nous avons activement contribué à améliorer leur vie, qu’ils soient jeunes en insertion, seniors précaires, personnes sans domicile, migrants, personnes sans diplôme ou sans formation. Qu’ils habitent en centre-ville, en péri-urbain ou en ruralité.

Dans une société de plus en plus complexe, nous simplifions leur quotidien. Dans une société de moins en moins poreuse, nous leur ouvrons de nouveaux possibles. Dans une société de plus en plus “sans contact”, nous leur permettons la rencontre, et le partage de chaleur humaine. 80% de notre activité est dans le monde réel ! Pas d’inclusion numérique sans relation humaine.

Fort de ces acquis, nous voulons désormais aller plus loin. Nous continuerons avec autant de passion à “équiper, former, connecter” pour réduire l’exclusion numérique. Nous le ferons bien et pour beaucoup plus de personnes. Mais ceci est le “socle” de nos engagements, pas leur “plafond”. C’est un point de départ, pas un point d’arrivée. 

Dans les dix ans qui viennent, nous voulons ainsi œuvrer au-delà, en alliance avec beaucoup d’autres, pour permettre aux personnes que nous accompagnons de sortir véritablement de la précarité. En utilisant toute la puissance de l’outil numérique, dont nous n’avons pas encore assez activé le potentiel considérable. En utilisant aussi la puissance infinie de l’humain, de la confiance et du lien social, qu’incarnent par exemple les 2000 citoyens bénévoles qui s’engagent à nos côtés. 

Et si, dans les 10 ans qui viennent, nous réussissions, tous ensemble, à sortir de la précarité 500 000 personnes, par la puissance du numérique et de l’humain, et via les chemins qu’ils et elles auront décidés ?

Pour passer de l’urgence numérique à l’aisance sociale. 

Pour passer de vies subies à des voies choisies. 

Pour passer de la dépendance à l’autonomie.

Pour passer du désarroi à l’épanouissement. 

Développons le pouvoir de vivre de chacun et le pouvoir de vivre ensemble avec tous !

Pour y parvenir, nous devons encore progresser et relever, collectivement – salariés, bénévoles, partenaires – cinq défis qui vont guider notre action des dix prochaines années, des défis qui partent de l’intime des personnes accompagnées jusqu’aux enjeux écologiques d’ordre mondial. 

#1 Développer le pouvoir d’agir des personnes accompagnées

Chaque personne est singulière : ses difficultés, ses réussites, ses compétences, ses rêves et ses doutes sont uniques. 

Nous chercherons plus que jamais à apporter des réponses personnalisées pour que chacune révèle son potentiel et s’épanouisse, en étant acteur de son propre parcours, en cultivant le pouvoir de choisir.

Le pouvoir de choisir les outils numériques qu’elle souhaite prendre en main.

Le pouvoir de choisir de rendre l’aide qu’elle a reçue quand elle le peut. Et rompre ainsi avec la logique unilatérale « aidants / aidés » : nous avons tous un talent, un savoir-faire, une utilité sociale ; nous l’enlever c’est nous priver de notre dignité ; les valoriser, c’est nous donner du pouvoir d’action. 

Le pouvoir aussi de créer de nouvelles solutions : nous permettrons à celles et ceux qui le souhaitent de tester et de développer de nouveaux services solidaires adaptés à leurs besoins. 

Nous enrichirons enfin nos pédagogies par plus de ludique, de créativité et d’artistique ! La culture, les arts, les loisirs, tout ce qui donne du sel, des étincelles et du plaisir à la vie, ne doivent pas être périphériques à nos actions, mais au contraire bien au cœur de celle-ci. Nous voulons aider les personnes à révéler leur potentiel et à s’épanouir dans toutes leurs dimensions, pas seulement utilitaires ou professionnelles.

#2 Faire de la solidarité numérique une grande cause nationale !

Nous sommes ou avons tous·tes été confronté·e·s à une difficulté numérique. Pourtant, l’exclusion numérique et ses conséquences sont encore trop méconnues du grand public.

Le plus grand réseau d’inclusion numérique en France est en réalité notre famille, nos voisins, nos amis… Pour que l’exclusion numérique disparaisse, elle doit devenir l’affaire de toutes et tous ! 

Dans une société du tout-numérique, nous prônons ainsi une société du tout-solidaire, où chacun a un rôle à jouer. S’il y a 40 % des Français mal à l’aise numérique, mobilisons les 60 % restants, à l’aise numériquement, comme aidants numériques réguliers et attentifs. 

Des gisements nouveaux de solidarité sont à révéler et exploiter. Dans l’hyper-proximité des voisins comme dans la coopération à distance. 

Nous créerons ainsi les conditions et les lieux nécessaires pour amplifier cette mobilisation citoyenne, dans nos espaces de solidarité, chez les acteurs sociaux que nous accompagnons ou via des collectifs 100% bénévoles et citoyens.

#3 Porter une voix qui change la donne à la racine

Nous voulons, avec d’autres, agir davantage à la racine des problèmes. 

Nous défendrons ainsi la « rematérialisation » des services publics, un réel droit à la connexion effectif, une « solidarité à la source » effective, une forme de sécurité sociale numérique et toutes les mesures qui permettraient de faire reculer radicalement et durablement l’exclusion numérique, en transformant le cadre global des politiques publiques. Plus que jamais, nous assumerons notre rôle d’empêcheur d’exclure en rond !

Nous voulons agir aussi plus fortement pour un numérique non discriminant qui garantit les libertés individuelles et l’accessibilité aux services essentiels à tous·tes en ligne ou hors ligne.

Nous porterons notre voix plus loin en France, en métropole et en outre-mer, en Europe et au-delà.

Notre approche sera résolument positive pour susciter la participation du plus grand nombre et notamment des personnes concernées à travers un militantisme qui nous ressemble et qui rassemble bien au-delà de notre communauté. 

Nous assumerons également aussi un regard lucide et exigeant sur les risques du tout-numérique et de l’intelligence artificielle, le défi clé étant bien de préserver l’humain au cœur du numérique.

#4 Accroître les capacités d’inclusion numérique des acteurs de la solidarité

Nous croyons au pouvoir de la coopération. Face à l’ampleur et la complexité des défis de l’exclusion, nous avons un devoir d’alliance, avec l’ensemble des forces vives de la société, qu’elles soient publiques, entrepreneuriales ou citoyennes. 

Nous approfondirons notamment nos liens avec le monde du travail social, aujourd’hui en crise et maltraité, et pourtant déterminant pour réussir à éradiquer l’exclusion numérique. 

Nous lancerons, avec d’autres, une grande consultation pour comprendre la vision des travailleurs sociaux sur le monde numérique de demain. 

Nous les aiderons à mieux intégrer le numérique dans leurs actions au quotidien. Nous continuerons d’apprendre, de partager et d’innover avec eux autour de nouveaux modèles d’accompagnement social. 

Nous utiliserons également nos savoir-faire au service de dispositifs humanitaires et de la solidarité numérique, en France et au-delà des frontières.

#5 Bâtir un numérique plus écologique

À l’heure d’une crise climatique sans précédent, le neuf est une idée vieille. 

C’est pourquoi nous ferons du réemploi solidaire une solution incontournable dans la gestion de la fin de vie des équipements. 

Nous collecterons des équipements auprès de toutes et tous. 

Nous développerons des services de réparation citoyens et solidaires. 

Nous rendrons accessible du matériel informatique à des centaines de milliers de ménages modestes, en outillant et en animant une chaîne de valeur solidaire à grande échelle. 

Nous travaillerons, en lien avec des écoles, des entreprises et des chercheurs pour favoriser l’innovation et l’échange de bonnes pratiques (y compris à l’échelle internationale) autour de l’économie de la fonctionnalité, du libre et des lows techs. 

L’impératif écologique impose d’aller beaucoup plus loin dans nos exigences environnementales. Nous nous battrons pour la fin de l’obsolescence programmée et contribuerons au plaidoyer européen sur ces enjeux industriels.

Jour après jour, partout en France, avec nos salariés, nos bénévoles et nos partenaires, nous agissons. 

Pour éradiquer l’exclusion numérique. 

Pour accélérer la sortie durable de la précarité. 

Pour développer le pouvoir de vivre et de vivre ensemble.  

Pour faire vraiment du numérique une chance pour tous.  

Pour apporter aussi un peu plus de joie à toutes les personnes que l’on accompagne. 

Le bonheur est dans l’inclusion numérique ! 

 

Nos racines sont profondes, nous venons de loin. 

De l’indignation fondatrice de l’Abbé Pierre et de ses compagnons.

D’un mouvement indépendant qui refuse la fatalité de l’exclusion, développe l’autonomie par l’activité, les capacités par la confiance et la dignité par l’entraide. 

Un mouvement ouvert à toutes et tous, sans condition et sans distinction.

Nous venons de loin et nous voulons aller loin c’est tout l’objet de ce Manifeste. 

En œuvrant, avec toutes celles et ceux qui le souhaitent, pour bâtir et faire vivre une société digitale pleinement humaine, avec un numérique qui relie les personnes et libère de la misère. 

 

Dans 10 ans, nous aurons 20 ans, le plus bel âge de la vie ! 

Nous nous donnons rendez-vous collectivement au printemps 2033 pour mesurer le chemin accompli et engager notre entrée dans l’âge adulte ! 

D’ici là laissons la fougue, l’enthousiasme et la créativité de la jeunesse de nos 10 ans continuer à nous (é)mouvoir, à nous mener de l’avant et à ne jamais renoncer !

– – –
Ce manifeste est le résultat d’une démarche inédite de consultation au sein de l’association : 594 bénévoles, salariés et 195 personnes accompagnées ont soumis 7 358 contributions pour imaginer l’avenir de la solidarité numérique et sociale selon Emmaüs Connect.

Un livret est en cours de préparation et sera diffusé au premier trimestre 2024 pour détailler nos défis pour les dix prochaines années.

À lire aussi :

Détresse numérique dans le monde social : la grande enquête

Détresse numérique dans le monde social : la grande enquête

La révolution numérique a bouleversé les pratiques dans le domaine de l'action sociale et de l'insertion, imposant aux travailleur·se·s de la solidarité de devoir sans cesse s’adapter pour accompagner des bénéficiaires souvent en situation d’exclusion sociale et...

Imagine Emmaüs Connect : cap sur les 10 prochaines années

Imagine Emmaüs Connect : cap sur les 10 prochaines années

Quels défis nous attendent pour les 10 prochaines années ? Dans une société de plus en plus « sans contact », comment préserver le partage et les liens humains ? Comment faire du numérique un levier au service de la réduction des inégalités ? Comment mieux mobiliser...

Agir avec Emmaüs Connect